Retour page d'accueil
Help

Le mouvement MOD (suite)

Les mods se déplacent notamment sur des scooters Vespa et Lambretta fortement accessoirisés de phares, de rétroviseurs et de diverses pièces chromées.

L'usage de drogues à finalité récréative est fréquent, amphétamines surtout. Les mods se retrouvent très fréquemment dans des rallyes de scooters ou dans des fêtes organisées dans des clubs ou des pubs. Brighton figure en bonne place parmi les destinations favorites et fut le théâtre de nombreuses rixes avec les rockers, immortalisées dans le film Quadrophenia.

Les mods apportent un soin particulier à leur look inspiré, entre autres, par la mode européenne contemporaine de France et d'Italie. Ils portent souvent des Parkas US M 51 Fishtail (ou M 65) de l’armée américaine, à queue de pie, portés lors des déplacements à scooter, protégeant ainsi leur costume des intempéries, et arborent la cocarde de la RAF, un de leurs symboles.

Outre une passion dévorante pour leur style vestimentaire si particulier et recherché, les mods trouvent leur quintessence dans leurs goûts musicaux prononcés mais très éclectiques.

Leurs groupes cultes sont The Who, The Small Faces, The Kinks, The Creation, The Action, The Artwoods, Hipster Image, Georgie Fame and the Blue Flames, The Birds, The Eyes, Les Fleur de Lys, etc. Ils aiment aussi la Southern Soul, la Tamla Motown, Stax, le jazz, le R’n'B, le British Beat et la musique jamaïcaine (Jamaican Jazz, Ska, Reggae, Rocksteady).

La danse est un des piliers fondateurs de ce mouvement. Les mods la pratiquent fréquemment, ils sont souvent d’excellents danseurs et inventent régulièrement de nouveaux pas ou reprennent et adaptent des chorégraphies des stars de soul noirs américains. La danse reste d’expression libre chez les mods, et est parfois le fruit de rivalités et de concurrence acharnées.

Les clubs les plus connus à Londres sont évidemment le Scene, le Flamingo (deux clubs qui furent l’essence de la culture mod d’avant 1965) ou le Marquee.

Dès 1966, le mouvement perd de son ampleur surtout dans le sud de l’Angleterre, et les jeunes Britanniques rejoignent en masse le psychédélisme et deviennent des hippies fortement influencés par les acides, le Flower Power et le Summer of Love qui sonnent le glas du modernisme comme mouvement de masse.

Les mods n’ont que très peu d’impact en France où seuls quelques petits groupes firent leur apparition en France de 1965 à 1967, à Paris et en banlieue, ainsi que sur la côte d’Azur.

En 1978 et 1979, notamment avec le film culte Quadrophenia et une scène musicale qui explose, et la sortie de nouveaux modèles de scooters Vespa et Lambretta, le mouvement moderniste connaît un revival qui se répand dans toute l’Angleterre et dans une moindre mesure aux États-Unis et en Europe.

La scène scooteriste issue de ce revival existe toujours et les mods, bien que discrets mais fortement organisés, sont toujours présents en Grande-Bretagne et même partout dans le monde.

Actuellement la scène mod est très active dans presque tous les pays européens (avec des fortunes et des effectifs divers). Les rallyes scooteristes sur les plages anglaises des stations balnéaires sont aujourd’hui remplacés par des week-ends dans les principales villes européennes.

Images sur les Mods

Bande annonce du film Quadrophenia des Who