Retour page d'accueil
Help

Les Danses Swing

Par définition, swinguer, c'est balancer terriblement. Le Swing n'est donc pas une musique, mais un terme général qui exprime la manière d'interpréter le Jazz, c'est à dire lorsqu'il est joué en faisant balancer le rythme. On désigne souvent à tort le Swing comme étant une danse. Or, il n'existe pas UNE danse swing mais plusieurs. Leurs origines remontent aux années 1920, avec le Charleston. Cette danse, qui est au départ une danse individuelle, se modifie au fil du temps. Les gens commencent à danser en couple, à l’image de la Valse, par exemple.

Le Lindy Hop (parfois appelé Jitterbug) :

Il s'agit d'une danse de rue qui s'est développée dans la communauté noire-américaine de Harlem (New York) vers la fin des années 1920, en parallèle avec le jazz. Les années trente et quarante virent le déferlement du phénomène Swing qui entraîna la naissance de centaines d'orchestres parmi lesquels figuraient de grands noms tels que Fletcher Henderson, Count Basie, Benny Goodman, Chick Webb, Glenn Miller, Duke Ellington, etc.

Légende communément acceptée : 21 mai 1927, Charles Lindbergh vient de traverser l'Atlantique, c'est le grand saut, "le Big Hop". C'est un événement mondial qui se fête partout dans le monde, notamment au Savoy. C'est à ce moment qu'un journaliste vient interviewer le meilleur danseur de l'époque (Georges "Shorty" Snowden), pour savoir ce qu'il dansait. Cette danse n'ayant alors pas de nom particulier, et sans doute à court d'inspiration et/ou en hommage à "Lindy" (Charles Lindbergh), ce dernier répondit qu'il dansait le "Lindy Hop".

Le Lindy Hop fut popularisé à travers tous les États-Unis par une troupe de danse professionnelle, les Whitey's Lindy Hoppers, dont les membres les plus connus sont Frankie Manning, Al Minns et Leon James. On peut voir ces danseurs dans des films comme "Hellzapoppin" et "Un jour aux courses".

Cette danse est l'ancêtre du rock mais se rapproche plus du boogie-woogie avec un style plus "swingué", arrondi, et peut comprendre quelques accrobaties. C'est une danse de couple très ludique et très riche en variations qui s'inspire du Charleston, du Cake Walk, des claquettes, et de la plupart des danses que dansaient les noirs à l'époque.

Le Balboa :

Cette danse de couple s'est développée dans les années 20. Vers le début des années 30, on a commencé à la nommer Balboa (la danse qui se faisait à Balboa beach). Elle a parcouru la côte Ouest pour atteindre plus largement le bassin de Los Angeles.

Il est difficile de trouver un consensus au sujet des origines du Balboa. Beaucoup d'historiens déclarent que cette danse était un dérivé du Foxtrot, d'autres disent qu'elle est issue du Charleston ou du Collegial Shag. Willie Dessatof, un des plus grands pionniers du Balboa, dit qu'elle est née de la Rumba. A l'instar du Lindy Hop, le Balboa est dansé sur la musique swing et permet de danser sur des tempos parfois très rapides.

Dansé originellement en position fermée, le "pur Balboa" (ou en anglais : "Pure Bal") a démarré dans des salles de danse conservatrices où l'espace était limité. Certains de ces lieux imposaient des codes de conduite stricts qui interdisaient les jetés de jambes sauvages du Charleston et autres exubérances. Le pur Balboa est caractérisé par un maintien assez droit des deux partenaires, en contact étroitement intime "poitrine contre poitrine".

Au bout d'un certain temps, quelques danseurs se sont lassés du simple Balboa originel et ont commencé à présenter des variations plus fantaisistes qui ont forcé les figures ouvertes (Bal Swing). Furent donc permis les rotations, tours, plongeons, feintes, et même acrobaties ! Tout cela à condition de conserver le style global, le feeling et la base de la danse originelle. En termes explicites, on peut dire que ces figures ouvertes doivent être combinées avec le jeu de jambes particulièrement reconnaissable du Balboa.

(haut de page)

Le Shag :

Il existe plusieurs sortes de Shag : le Collegiate Shag (qui donna naissance aux autres formes de Shag) l’Arthur Murray shag, le Carolina Shag et le Saint Louis Shag.

Il s'agit là encore d'une danse de couple des années swing, de 1920 à 1940. Le Shag est né dans le sud des Etats Unis et était très populaire auprès des étudiants. Un célèbre danseur de cette époque, Arthur Murray, contribua à développer et codifier les pas, c’est un peu l’évolution du charleston en couple. On raconte aussi que les étudiants l'ont développé en voulant caricaturer les danses plus strictes, codifiées et sages des générations précédentes comme le Fox Trot.

Les danseurs bougent peu le haut du corps, restent souvent en position fermée ou avec de brèves ouvertures, et font beaucoup de sautillements, kicks et jeux de jambes. Le shag se danse souvent en 6 temps mais il existe aussi des variations en 8.

Note : La liste des danses swing ou dérivées n'est pas exhaustive.

(haut de page)

Vous pratiquez l'une de ces danses ? Vous pourrez fièrement le montrer en portant un T-shirt ou top de notre boutique. Pas assez de choix ? Créez votre propre vêtement (t-shirt, sweat shirt, polo, jupe, robe, jogging ...) ou objet ( mug, sac, pochette, housse...) en utilisant le Designer qui vous permet de placer le motif désiré sur l'article désiré dans la couleur qui vous convient + éventuellement un texte (ex : J'aime le Lindy ! / It don't mean a thing if it ain't got that swing!... selon votre inspiration, ou le nom de votre club de danse). Les possibilités sont infinies !